Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard Turcotte : juste du plaisir maintenant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Richard Turcotte : juste du plaisir maintenant   Lun 17 Sep - 19:25

Richard Turcotte : juste du plaisir maintenant

Isabelle Massé

La Presse

On n'entre pas dans une station de radio comme dans un moulin... quand on arrive du camp ennemi! Parlez-en à Richard Turcotte, qui a failli passer l'automne cloîtré à cause d'un contrat le liant à Énergie. À 9h, lundi dernier, l'animateur ne savait toujours pas s'il allait pouvoir animer la nouvelle émission matinale de CKOI, en compagnie de Guy Jodoin, Jean-Claude et Marc Gélinas.

Il y a cinq jours, Richard Turcotte s'est rendu au tribunal entendre le verdict d'un juge qui avait pris le week-end pour réfléchir au litige opposant Astral (propriétaire d'Énergie) à Corus (propriétaire de CKOI). On rappelle qu'une clause de non-concurrence de trois mois empêchait le coanimateur de la défunte quotidienne Les Grandes Gueules au 94,3 FM de passer à l'ouest, selon Astral. Pas avant le 1er décembre, donc.

Mais le juge a tranché en faveur de Turcotte, qui a cessé d'animer Les Grandes Gueules en mai dernier, qui a poursuivi jusqu'en juillet l'animation des 300 meilleures capsules des Grandes Gueules, mais qui avait remis sa démission au début juin, faute d'offres alléchantes de l'employeur. «J'ai fait deux essais en studio avec Éric Salvail et Isabelle Racicot, affirme Turcotte. On m'a alors fait une proposition verbale de participation. Plus tard, on ne m'a finalement offert que des remplacements et un salaire 33% inférieur à ce que j'avais avant.

«Mes dernières journées à Énergie n'ont pas été faciles, poursuit l'animateur. J'arrivais à la station et je me dirigeais rapidement vers le studio. Heureusement, sitôt au micro, ça allait.»

Ouvert à toutes les propositions, ces derniers mois, Richard Turcotte a passé des auditions pour la télé (Salut, bonjour! week-end, notamment). C'est finalement la proposition de CKOI qui l'a emballé le plus. Il jure qu'il ne s'est pas retrouvé chez le concurrent par souci de vengeance.

L'animateur arrive au 96,9 FM alors que tout est à reconstruire. Les cotes d'écoute de l'ex-quotidienne de Jean-René Dufort se sont effritées, l'an dernier. «Elles ne peuvent plus baisser, note Turcotte. Je vois le défi, mais je n'ai pas peur. Probablement parce que j'ai toujours composé avec la pression. À Énergie, j'animais l'émission numéro 1 au Québec. Et rester en tête, c'est aussi très difficile.»

Quelques heures après la décision du juge, il était souriant, heureux, mais semblait un peu sur ses gardes en racontant les événements des derniers mois. «Lundi matin, j'étais dans une bulle, dit-il. Puis, dès que le verdict a été prononcé, je me suis mis au boulot.»

C'est qu'il restait moins de 24 heures avant que Turcotte ne prenne sa place dans le studio de CKOI. À la barre de Juste pour le fun, il revient à ses anciennes amours, lui qui a été animateur le matin pendant dix ans pour le Réseau Énergie à Rouyn-Noranda et Sherbrooke, sa ville natale.

Et si le juge avait donné raison à Astral? Richard Turcotte préfère ne pas y penser. «Je me suis accroché à mon intégrité et ma transparence tout au long de cette histoire, répond-il. Je ne pouvais pas croire que ça ne paierait pas en bout de ligne.»

Si Turcotte a joué au théâtre, à Chambly, cet été, il a surtout attendu que ses problèmes radiophoniques se règlent. Avec un nouveau contrat en poche «signé prudemment», il promet de l'humour, de l'humeur, de la spontanéité et une revue complète de l'actualité, le matin, à CKOI. Tout ça, en compagnie de Guy Jodoin, qu'il connaît depuis des lustres. «On travaillait au même Canadian Tire de Sherbrooke dans le temps!» lance l'animateur qui ne s'est pas trompé une fois, à son premier matin à CKOI, en identifiant la station en ondes!

On n'entendra jamais l'animateur se plaindre aux aurores. C'est qu'il a déjà eu «pire» comme horaire. Pendant trois ans, trois fois par semaine, il a fait la navette Sherbrooke-Montréal du temps où il était animateur matinal en Estrie et qu'il annonçait les combinaisons gagnantes à trois et quatre chiffres de Loto-Québec, à la télé. «Je me couchais à 1h du matin et je me levais à 4h. J'avais un bébé naissant. Je faisais en plus de la télé en Estrie et j'avais un bar.»

Pas de trace pourtant de burn-out dans son dossier médical! Qu'une joie immense de gagner sa vie comme animateur, un rêve de jeunesse. «À 14 ans, j'ai entendu Stéphane Rousseau faire des blagues à CIMO 106. Je me suis alors dit: c'est ce que je veux faire.»

Source: http://www.cyberpresse.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
 
Richard Turcotte : juste du plaisir maintenant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste pour rire !
» taper le boeuf pour le plaisir!
» Juste une envie ... Quel est votre tue l'amour?
» [sondage]Tokio Hotel: Avant ou maintenant ?
» Ca fait plaisir de vous relire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Radio :: Radio-
Sauter vers: