Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un corps de police de travers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Un corps de police de travers   Sam 24 Nov - 10:13

Je n'ai jamais eu beaucoup de respect à l'endroit du service de police de
Québec. Pour plusieurs raisons. Les cafouillages dans le dossier de
l'enquête "scorpion", des appels lancés par des citoyens auxquels on
prenait un temps fou à répondre et plusieurs autres histoires toutes
plus invraisemblables les unes que les autres m'ont laissé un goût amer.

Je me souviens aussi d'un de leurs agents qui m'avait inventé une
infraction au code de la sécurité routière et m'avait remis un constat
d'infraction que j'ai finalement gagné après l'avoir contesté. Il
disait m'avoir vu brûler un feu "jaune - jaune orange - rouge" (pour
reprendre ses propos) alors qu'il était à plusieurs centaines de pieds
de l'intersection et sur la route perpendiculaire en plus. Bref, il
n'avait RIEN vu. À cette époque, mon témoignage avait été si
incriminant à l'égard de cet incompétent, que le policier pourtant
présent dans la salle d'audience les bras remplis de papiers n'avait
même pas été appelé à la barre des témoins !!! C'est tout dire.

Voilà que ce corps de police fait une fois la démonstration de son
fonctionnement tout croche. Ainsi donc, à la police de Québec, on fait
des initiations. Les mêmes policiers qui vont se pointer dans nos
universités pour interrompre les gestes disgracieux des jeunes
universitaires. Les mêmes agents de police qui vont se permettre
d'intervenir dans des vestiaires d'équipes sportives. Ces mêmes
policiers font donc des initiations. Et leur représentant syndical,
Jean Beaudoin de la Fraternité des policiers de la ville de Québec, a
minimisé l'incident.

Beaudoin dit que ce rite initiatique dure depuis une cinquantaine
d'années environ et que les 800 agents du service de police de Québec
l'ont subi sans que personne ne porte plainte. D'accord ! Mais si ça se
passait dans une université, iriez-vous jusqu'à minimiser l'événement ?
Ou dans un vestiaire de hockey ? Inquiétant, non ? Le président de la
Fraternité des policiers qui minimisent des gestes que quelqu'un, l'une
de ses membres de surcroît, considère comme étant déplacés.

Le rituel, a-t-il expliqué, est sensé contribuer à renforcer l'esprit
de corps. N'est-ce pas justement ce qu'invoque toutes les associations
universitaires ou autres pour justifier leurs rites initiatiques ? Le
pire, c'est qu'il semble que la Fraternité pourrait même entreprendre
des procédures contre la policière si sa plainte n'est pas fondée. Qui
va juger la plainte fondée ou non ? Les mêmes qui ont le "gun" à la
ceinture ? Les mêmes qui ont la loi entre les mains ?

Ça s'indigne parce que ce sont les policiers de Montréal qui mènent
l'enquête. C'est pourtant toujours comme ça que ça se passe dans les
services de police. Pourquoi est-ce qu'il en irait autrement à Québec ?
Deux poids, deux mesures ? Voyons donc ! Les autres doivent marcher les
fesses serrées quand ils font des initiations mais pas les policiers de
Québec ? D'autres font l'objet de plaintes formelles en de telles
circonstances mais pas eux ?

Faites le test si vous en avez le courage. Prenez une douzaine de
personnes, rassemblez-vous autour de quelques bières, prenez quelqu'un
sur votre dos, une femme de préférence, puis arrivez derrière avec une
planche et tapez-lui les fesses. Ensuite, insistez auprès de la femme
en question pour qu'elle porte une plainte formelle auprès de la police
et je vous garantie que les agents débarqueront RAPIDEMENT chez vous
pour procéder à votre arrestation, probablement avec les "bracelets" à
vos poignets ! Ça m'inquiète, moi, de savoir ces gens-là avec la loi
entre les mains. Pas vous ?

http://www.simonforgues.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
jean desrosiers



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Sam 24 Nov - 11:07

capotage d'une frustrée sans doute lesbienne,en tout cas sa carrière à la spvq sera pas facile,j'ai parlé avec un gars du spvq hier et il la conaisse tous maintenant.

l y a sans doute plus brillant qu'une initiation mais si la procédure existe depuis 50 ans sans plaintes,il s'agit d'une tempête dans un PETIT verre d'eau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Sam 24 Nov - 12:58

Tu veux que je te dise, je pense personnellement qu'elle a bien fait. Quand t'es policier, surtout quand tu essaies de faire la morale au monde et jouer la police des mœurs comme ce fichu corps policier essaie de faire de façon maladroite trop souvent, tu dois être IRRÉPROCHABLE, plus blanc que blanc, carrément sans tache. La Fraternité à l'air tout croche. La direction l'a l'air tout autant.

Moi, si j'étais à leur place, je pense que je marcherais les fesses serrées en maudit.

La police de Québec défraie la manchette trop souvent à mon goût. C'est surtout l'un des corps de police qui, bon an, mal an, a l'un des taux de résolution de crimes LES MOINS ÉLEVÉS de tout LE PAYS. Quand ce n'est pas des enquêtes (scorpion notamment) mal ficelées, ce sont des passes de "taser gun". Quand ce n'est pas des histoires d'initiation ridicule, c'est la mauvaise gestion des ressources humaines que l'on critique.

C'est à se demander parfois si le film Les Ripoux ne s'est pas inspiré de quelques corps de police dont celui de Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Sam 24 Nov - 12:59

jean desrosiers a écrit:
capotage d'une frustrée sans doute lesbienne,en tout cas sa carrière à la spvq sera pas facile,j'ai parlé avec un gars du spvq hier et il la conaisse tous maintenant.

l y a sans doute plus brillant qu'une initiation mais si la procédure existe depuis 50 ans sans plaintes,il s'agit d'une tempête dans un PETIT verre d'eau

Qu'est-ce que le lesbianisme vient faire là-dedans ? Et le gars qui s'est fait rentrer un bâton dans le cul par son équipe de football l'an dernier à Montréal, il a protesté pour cacher son homosexualité ? Non mais, on en lit des niaiseries des fois !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
jean desrosiers



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Sam 24 Nov - 15:58

t'as l'air coincé pas mal toi,tu devrais t'enlever le baton que t'as dans le cul et
apprendre à relaxer un peu.je ne parle que de l'initiation et pas d'autres choses et en plus c'est plus une tradition qu'une initiation après 50 ans.

et tiens je te renvoie ton argument;si elle pogne les nerfs de même,elle ne devrait pas être policière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 11:31

Apprendre à relaxer ? Je te regarde aller dans différents sujets et sais-tu une chose ? Tu ne m'as pas l'air d'un très bon professeur pour ça. Ça, c'est la première chose. Fais pas la leçon si tu ne maitrises pas la matière.

Coincé ? Je suis peut-être même plus de mon temps que toi si ça se trouve. Je réalise en tout cas que je suis capable en 2007 d'aller au-delà de la simple évocation de la frustration de quelqu'un et de sa pseudo-orientation sexuelle pour étayer mon argumentation. Ce qui n'a pas l'air d'être ton cas à lire tes propos.

jean desrosiers a écrit:
capotage d'une frustrée sans doute lesbienne

Du grande art, il n'y a pas à redire !!! Tu devais être fort dans tes exposés à l'école.

Contrairement à tes arguments, encore une fois terriblement édifiants à mon endroit ci-haut, je dirais plutôt que, bien de mon temps, je me rends compte que les rites initiatique semblables sont d'une part franchement archaïques, ensuite terriblement puérils et enfin drôlement ridicules. Je me suis toujours demandé en quoi de semblables niaiseries pouvaient contribuer à améliorer l'esprit d'équipe.

Ça discutait encore récemment sur cette même tribune de circoncision et d'excision, et je me suis simplement aperçu que, sans évidemment être de conséquences aussi tragiques dans le cas présent, ces affaires d'initiation était à quelque part étrangement semblables. Personnellement, je me réclame comme quelqu'un qui a de gros doutes sur les rites initiatiques. Je ne les trouve pas foncièrement nécessaire quoique certains argumentent qu'ils ont dans certains cas des répercussion bénéfiques.

Quoi qu'il en soit, je considère qu'on a le droit de ne pas y adhérer. Mais encore faut-il le savoir. Dans le cas présent, la femme était majeure. Pas sûr cependant que de jeunes bébés circoncis soient soumis au rite initiatique de la circoncision en toute connaissance de cause !!!

Ceci étant dit, je reconnais que cette recrue aurait pu tout simplement refuser de prendre part à cette initiation si elle n'en voyait pas le bien fondé. Or, le lui avait-on d'abord expliqué ? Lui avait-on clairement dit qu'elle prendrait part à ça ? Et lui a-t-on aussi laissé le choix ou a-t-on fait planer l'éventualité de représailles ?

Des agents de police qui menaceraient quelqu'un de ne pas faire partie de la gang si elle n'embarque pas dans l'initiation ou, pire encore, lui prometteraient qu'on va s'en souvenir si elle ne participe pas, n'est-ce pas là une forme d'intimidation et de chantage ? Ça va de mieux en mieux leur affaire ! Vraiment. On n'a pas des lois chez nous contre ça, l'intimidation, le chantage et le taxage ? Je te dis que la population de Québec a des vrais bons policiers !!! Et là, je suis ironique.

Alors, on a donc des policiers qui pratiquent des initiations contre le gré des participants. Des policiers qui menacent de représailles et font du harcèlement. Des policiers qui essaient de camoufler les faits. Des policiers qui semblent un tantinet sexistes sur les bords en plus. Wow ! Ça va être beau de rentrer dans les polyvalentes tantôt et d'essayer de faire la morale aux gamins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
jean desrosiers



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 12:14

c'est bien ce que j'ai dit,t'es un coincé.tu étais sans doute le dernier choisi dans les équipes à l'école donc l'esprit d'équipe,tu t'en balances

et si l'initiation a été plus loin que ce qu'on raconte elle a raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 12:21

C'est bien ce que je disais. À court d'arguments !

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 12:26

jean desrosiers a écrit:
c'est bien ce que j'ai dit,t'es un coincé.tu étais sans doute le dernier choisi dans les équipes à l'école donc l'esprit d'équipe,tu t'en balances

et si l'initiation a été plus loin que ce qu'on raconte elle a raison

T'es probablement le chaînon manquant, si ça se trouve !!! Penser que j'étais le dernier choisi dans les équipes parce que je considère les initiations de ce type dépassée, c'est sans doute que t'es probablement pris entre l'homme de Neanderthal et l'homme moderne.

lol!

T'en as encore des drôles comme ça ? Mais t'as quand même un fond de bon sens parce que tu reconnais néanmoins qu'elle avait peut-être raison et que ça se pourrait que ça ne soit pas au fond le simple "capotage d'une lesbienne frustrée" pour te citer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 12:28

Une question persiste : Jean Desrosiers tombé dans une bouche d'égout prendrait-il la main que lui tendrait une femme policière ayant refusé une initiation afin de le tirer de sa mauvaise posture ?

Laughing

Au fond, serait-il tenter de refuser l'aide d'une pseudo-lesbienne frustrée ? Parce que le monsieur peut poser des diagnostiques d'orientation sexuelle comme ça, juste par le refus ou non d'adhérer à une initiation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
jean desrosiers



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 13:00

l'orientation de la madame était une IMAGE certe un peu dépassée,je l'admet.


l'initiation telle que décrite n'a pas de quoi fouetter un chat,y a t'il eu un abus? je l'ignore,mais mon point est contre ceux qui sont contre toute forme d'initiation sans aucune distinction et ceux qui montent en épingle un incident banal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Forgues



Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 13:23

Où est-ce que j'ai monté cette histoire en épingle ? Nulle part. J'ai écrit que, selon moi, elle avait eu raison de déposer une plainte si elle la justifiait fondée. Elle a été révéler ça à ses supérieurs et, comme le stipule la loi sur la police en de telles circonstances, il ont demandé qu'une enquête soit confiée à un service de police externe, celui de Montréal en l'occurence.

La Fraternité est prise entre l'arbre et l'écorce. Comment défendre l'entièreté de ses membres et l'une d'elle en particulier ? Pas facile, je le concède. Mais au fond, ce que j'ai essayé d'exposer, c'est : Le discours aurait-il été différent si la même policière s'était plainte de la même chose en d'autres circonstances, par exemple dans un vestiaire d'une équipe sportive ou dans un club social. Je persiste à croire que plusieurs agents auraient été outrés d'apprendre que l'une des leurs auraient été "victimes" (même si c'est un terme PEUT-ÊTRE exagéré) de harcèlement ou d'agression. Les polices ont parfois cette propension à minimiser (malheureusement) les gestes pas toujours édifiants des leurs. Pourquoi ? Je ne sais pas. Combien de fois on a vu des policiers faire des conneries et qu'on se retrouvait devant des murs d'indifférence et du déni ?

Tu ne peux pas être juge et parti tout à la fois. No comments ! Pas de commentaires ! Ça se dit parfois. Quand un journaliste questionne un président d'un syndicat lors de tels événements, rien ne l'empêche de dire qu'il ne commentera pas plutôt que de dire des stupidités. On a le droit de se garder "une petite gêne" des fois !

Au fond, qui de mieux placée qu'une recrue fraîchement sortie de l'institut de police pour juger de la pertinence ou non d'une plainte de harcèlement ? J'espère en tout cas qu'ils le leur apprennent à l'institut de police. Je trouve que le président de la Fraternité a manqué une belle chance de se taire et de ne pas avoir l'air d'un cave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simonforgues.net
jean desrosiers



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Dim 25 Nov - 14:39

simon ce n'est pas toi qui a monté l'affaire en épingle,c'est québec au complet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un corps de police de travers   Aujourd'hui à 18:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Un corps de police de travers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astiquer le corps d'un ukulele
» Garde du corps de Phil Collins
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» Batterie fanfare de la Police Nationale
» corps et accesoire de guitare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres sujets :: Éditoriaux-
Sauter vers: