Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Radio Bizzz : une radio Internet qui se démarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Radio Bizzz : une radio Internet qui se démarque   Mar 5 Fév - 1:41

Radio Bizzz : une radio Internet qui se démarque

Geneviève Riel-Roberge

Environ 10 000 personnes par jour sont branchées à la station de radio Internet Radio Bizzz, située au 431, 3e Avenue à Limoilou, aux dires du copropriétaire, animateur et fondateur de la station, Éric Flynn. Classé au 419 676e rang de la liste des sites Internet les plus consultés dans le monde, le site de la radio Québec Bizzz axe sur la musique de style métal européen.

Anciennement opérée sous le nom de KNOC Net, la Radio Québec Bizzz existe sous son nom actuel depuis trois ans. « Cela a commencé (KNOC. Net) le 22 février 2002. C’était une période où il y avait une petite révolution des gens face aux nouvelles normes imposées par le CRTC », raconte Éric Flynn qui a choisi d’orienter cette station, à accès totalement gratuit et qui ne reçoit aucune subvention, vers le métal européen. « C’est notre force, le métal européen, comme Nightwhish, Stratovarius, Rhapsody, Théâtres des vampires et Edguy, qui font tous partie de notre catalogue. Cette vague scandinave a commencé dans les années 2000 », ajoute-t-il.

Tous issus de la radio

C’est donc une dizaine de personnes, dont des bénévoles et des gens issus, comme Éric Flynn, de la radio, qui a démarré le projet. « C’étaient tous des gens d’expérience qui ont travaillé avec moi à CIHW FM, la radio communautaire du village huron », relate l’animateur, précisant qu’en 2002, leur studio se trouvait rue Jackson, dans le parc Saint-Malo à Québec.

«À l’époque, notre but était de diffuser cinq heures de radio sans que ça coupe. Il y avait quelquefois des interruptions et la qualité du son était alors discutable. Mais nous étions la première station numérique à Québec », ajoute-t-il en précisant que son site connaît une plus grande popularité que celle de la radio pirate de Jeff Fillion.

Selon lui, les gens associent trop souvent la musique métal à une foule de qualificatifs négatifs. « C’est dommage qu’il y ait encore des préjugés face au heavy métal. Les gens s’imaginent souvent les membres de groupes métal comme des gens aux cheveux longs, pas trop propres et qui n’ont pas d’avenir ».

Les annonceurs

Éric Flynn ne s’en cache pas : trouver des annonceurs a été difficile au début. « Le plus difficile a été de vendre de la publicité. Les gens avaient peur, ils ne voulaient pas prendre le risque, en 2002, d’investir 2 000 $ ou 3 000 $ de publicité dans un produit qu’ils ne connaissaient pas. Ils se disaient que peut-être personne n’écouterait cette radio. Nos revenus sont essentiellement publicitaires et nous n’avons jamais reçu de subventions », ajoute-t-il.

Comptant aujourd’hui trois associés, quatre animateurs et près d’une dizaine d’émissions différentes, la Radio Bizzz connaît des sommets dans les cotes d’écoute entre 2 heures et 22 heures. Au départ, l’auditoire visé était masculin et âgé de 18 à 35 ans. « Finalement, on s’est aperçu, en regardant dans le forum du site, que notre auditoire est davantage constitué de femmes de 20 à 45 ans », affirme en riant l’animateur.

Côté contenu, il qualifie sa radio de « rebelle ». « Nous disons ce que nous pensons, mais il n’y a pas de bitchage. Les auditeurs se sentent comme dans un party, quand ils boivent de la bière avec leurs chums ». L’animateur Bob Sanscoeur, aux allures de motard, suscite d’ailleurs un véritable engouement chez les auditeurs, selon Éric Flynn.

Des projets

Éric Flynn n’est pas à court d’idées. Il compte effectivement lancer, en avril ou en mai, un magazine Bizzz. « Ce serait un mensuel en lien avec la Radio Bizzz. Nous ferions la couverture des spectacles, des entrevues avec des membres de groupes de la relève. Depuis deux ans, nous produisons des spectacles dans les bars de Québec pour ces groupes. Nous organisons aussi une tournée québécoise avec des groupes de la relève comme Echoes of Eternity. »

Il affirme aussi vouloir lancer, dans un mois, d’autres radios. « On parle d’une station blues, une station sur les années 60…» conclut-il, se disant très fier de son «bébé» : la radio Québec cc. « Ça roule depuis un mois, c’est de la musique des années 78-80 et du disco »

Source: http://www.canoe.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
 
Radio Bizzz : une radio Internet qui se démarque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecouter du blues en ligne à la radio
» Si J'avais Au Moins.. à la radio
» C'Est Dans l'Air à la radio
» Dégénération à la radio...
» Revenge Acoustic à la BBC Radio 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Radio :: Radio-
Sauter vers: