Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vraie histoire du départ de Théo + problèmes pour Ribeiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: La vraie histoire du départ de Théo + problèmes pour Ribeiro   Ven 6 Oct - 23:48

Je viens de découvrir un site internet qui nous donne supposément la vraie version du départ de José Théodore de Montréal. Est-ce la vraie histoire? Je crois que ce n'est pas très loin de ce qui s'est passé, mais il ne faut pas tout prendre pour aquis.

Je veux également vous parlez de Mike Ribeiro.

Comme vous savez peut-être, l'ancien joueur du Canadien Mike Ribeiro a été échangé aux Stars de Dallas en début de soirée samedi dernier. Pour pouvoir jouer aux États-Unis, Ribeiro doit obtenir un visa. Après avoir parlé avec un avocat spécialisé en immigration, Jean-Paul Chartrand nous a appris jeudi soir à l'émission de Denis Lévesque sur LCN qu'il y avait probablement une tâche au dossier de Ribeiro. Le tout aurait été caché, mais là... PROBLÈME. D'après le texte qui suit, José Théodore aurait également eu des problèmes de drogues qui se seraient réglé alors qu'il était supposément blessé avant son départ pour le Colorado. Quand à Guillaume Latandresse, le Canadien n'aurait pas signé l'an dernier pour ne pas le perdre. J'ai également appris cette semaine, qu'il aurait sorti dans un bar avec le trio Théodore-Ribeiro-Dagenais durant le camp d'entraînement en 2005 et que ce quatuor serait revenu après le coufre-feu.

Voilà un texte très intéressant:


La vraie histoire du départ de José Théodore

Yves Brouillette - 01 Octobre 2006

On est le 19 septembre 2006, les camps d'entraînement de la LNH sont commencés depuis quelques jours et la frénésie du hockey de la LNH semble reprendre de plus belle au Québec. Je venais de finir ma journée de travail lorsque j'ai eu un entretien avec une connaissance à moi, un ex-joueur de la LHJMQ de la région , qui en avait long à me dire sur la vie des joueurs de la LNH, en particulier ceux du Canadien.

Tous se souviennent du 8 mars dernier. Il était environ 19 h 30 lorsque le site Spectors Hockey m'annonçait la transaction la plus surprenante depuis celle de Patrick Roy : José Théodore venait d'être échangé à l'Avalanche du Colorado en retour des services du gardien David Aebischer. Quelle surprise de voir encore une fois Pierre Lacroix aller chercher un gardien de premier plan à Montréal, tout ça dans le but de s'assurer un bon rendement en série. Qu'avait fait Bob Gainey? David Aebischer, dont les faux connaisseurs de hockey voient comme étant un deuxième gardien dans la LNH, en retour du prodigieux José Théodore, le MVP, le grand gardien qui n'avait pas été l'ombre de lui-même depuis quand même 4 ans. Il faut se rappeler que José Théodore avait eu une saison digne de Sergei Mylnikov ou André « Red Light » Racicot jusqu'à présent et que pour rajouter l'insulte à l'injure, il s'était soi-disant blessé au talon le 18 février dernier. Comment un joueur blessé pouvait-il se faire échanger?

Plusieurs ne comprenaient pas la transaction, car José Théodore avait été mêlé, depuis le début du camp 2005-2006, à diverses rumeurs, dont une selon laquelle Alex Tanguay et David Aebischer seraient en route pour le Tricolore en retour de ses services. Comment avait-il pu perdre autant de valeur en quelque mois?

-Le problème de Théo, ce n'est pas le talent, ce n'est pas la tête, c'est autre chose..

-Que veux-tu dire par là? demandais-je, l'air incrédule.

-Son problème se situe quelque part entre les yeux et la bouche?

-Il a de la misère à respirer, il fait de l'asthme, de l'emphysème? blaguais-je en ne doutant pas de la suite.

-Dans le monde du hockey, tout le monde se connaît. Moi j'ai beaucoup de connaissance dans le milieu et la vraie histoire de José Théodore c'est qu'il avait un problème avec la cocaïne.

La cocaïne? La COKE? La poudre? José était un poudré? Je venais donc d'apprendre que José était le André Boisclair du Canadien de Montréal. Pas pour rien, que les deux ne sont pas capables d'emmener leur équipe au sommet. Il n'en fallait pas plus pour susciter mon intérêt.

-Pourquoi penses-tu que José Théodore n'a pas été échangé au Colorado avant? Pourquoi penses-tu qu'il a « subi » une blessure mystérieuse en pleine pause olympique? Et toutes ses histoires avec les motards? Etc.…

-Euh….

-Ce n'est pas compliqué, Pierre Lacroix avait conclu l'entente depuis longtemps avec Bob Gainey, mais il y avait une condition au marché.

-Et quelle était cette condition?

-Une cure de désintox! Voilà pourquoi on ne l'a pas vu durant les 2 semaines avant son départ. Il fallait que le Canadien envoie Théo se débarrasser de cette habitude qui lui gâchait son talent.

-Oui, mais Michel Villeneuve, il l'a filmé en béquille non?

-C'est un gros « frame-up » tout ça. Comme son Propécia qui a été la façon de cacher la cocaïne, tout ça pour ne pas nuire à la LNH, à la Sainte-Flanelle et à l'image d'un joueur de hockey dont plusieurs jeunes idolâtraient. Et lorsqu'il s'est « blessé », ils ont envoyé Michel Villeneuve le filmer en béquille, pour faire taire les sceptiques.

-Mais qu'en était-il des deux autres membres des « trois amigos »? Dagenais et Ribeiro.

-Pierre Dagenais a été retourné dans les mineures, ce n'est pas pour rien. Ça ne coûtait pas cher de le payer dans les mineurs pour briser un peu le « démon » autour du club. Une couple de mois après, José est envoyé à Colorado et maintenant il ne reste plus que Mike Ribeiro. Il va sûrement partir lui aussi durant la saison, s'il n'a pas les performances qu'il se doit d'avoir.

-Alors les histoires que les trois étaient souvent sur le « party », c'est vrai?

-Mettons qu'il fallait que le Canadien éloigne les mauvais esprits. Mike Ribeiro a toujours été un gars fêtard. Il y a plein d'histoires là-dessus du temps où il était junior, entre autres, qu'il était le fournisseur de son équipe junior! En se débarrassant des deux autres « amigos », le Canadien pouvait enfin espérer voir ce qu'il avait dans le ventre et non dans le nez! Ribeiro, c'est tout un joueur.

-Ouf, c'est gros tout ça. Les histoires comme quoi Latendresse aurait été retourné à Drummondville après avoir eu « trop » de « fun » avec ses gars là, ce n'est donc pas de la frime ça non plus?

-Il n'y a jamais de fumée sans feu.

-Coudonc, le Canadien est pire que le Parti libéral du Canada! C'est plein de cachotteries! D'une certaine façon, ils ont bien fait de garder ça secret durant le temps qu'il fût là, mais pourquoi ne pas avoir dit la vérité un coup la transaction faite?

-Si les équipes de la LNH devaient faire savoir au public tous les problèmes que les joueurs ont avec la drogue, il faudrait un journal mensuel. Tu ne peux pas savoir comment il y en a… Je connais des histoires vraiment spéciales avec Théo Fleury entre autres……

(…tiens tiens… un autre THÉO…)

-Donc Dave Morissette avait raison.

-Oui.

C'était ainsi que se terminait notre entretien. S'agissait-il de spéculations, de hasards, de coïncidences ou la simple vérité? Quoique cette situation ait l'air d'être tirée par les cheveux, mon informateur m'a assuré que ses connexions étaient très bonnes dans le monde du hockey, que les sources étaient fiables et que les circonstances lui faisaient dire que ce n'était pas de la fiction. Et pour ajouter toute la crédibilité à cette histoire, nous n'avais qu'à regarder la suite des événements. Pierre Dagenais n'a pas été re-signé par le Tricolore et continuera sa carrière en Europe. Restait que Mike Ribeiro, mais Bob Gainey vient de l'envoyer à Dallas en retour d'un autre Européen, reconnu pour se traîner les pieds, et ainsi mettre fin à l'ère des trois « amigos » à Montréal.

Probablement que nous ne saurons jamais si tout cela est vraiment arrivé, mais il y avait tout de même quelque chose de positif dans ce que je venais d'apprendre. Le Canadien aurait eu l'intelligence de ne pas garder Latendresse à Montréal en 2005-2006 pour ne pas le perdre lui aussi dans les problèmes hors glace. À présent que Latendresse est assuré de jouer à Montréal, le directeur général de la Sainte-Flanelle a dû sacrifier son dernier joueur à problème pour permettre au jeune Guillaume de se concentrer au hockey. Il faut donc constater que Bob Gainey a démontré son intelligence dans cette histoire. Il donne ainsi la preuve que la direction des Glorieux voyait en son jeune prodige, un joueur d'impact que le Canadien ne devait pas gâcher pour une question de mauvaises fréquentations.

Mais se devait-il de sacrifier trois gars de chez nous, aimés du public et désireux de terminer leur carrière ici, pour remettre l'ordre chez le Canadien de Montréal? En moins de sept mois, nous avons perdu le meilleur joueur et gardien de la LNH en 2001-2002 de même que le meilleur marqueur du Canadien en 2003-2004. Tous deux des Québécois. Comme Patrick Roy, Guy Carbonneau, Stéphane Richer et tous ces gars de chez nous, qui en sont venus à partir pour protéger l'image du club.

Dorénavant, il ne reste plus qu'à faire place à Guillaume Latendresse et attendre encore quelques années avant qu'il soit échangé à son tour pour protéger l'image du Canadien de Montréal.


Voici le commentaire d'un visiteur du site:

Bertand Lacoste

La Caravane McDonald

Voici l'histoire que j'ai entendu concernant Théo-Dagenais-Ribeiro. Cette histoire me provient d'un de mes amis, le beau-frère d'un gardien québécois dans la LNH.

La voici :

Ce gardien a fait la tournée de la Caravan McDonald lors du lock-out de la ligue en 2004-2005. Ils faisaient le tour du Québec et, chaque fin de semaine, la Caravan visitait une nouvelle ville. Les gars sortaient dans un bar de la place tous les samedis soir. Tous se jasaient sauf 3 : Théo, Ribeiro et Dagenais. Ces trois-là étaient toujours retirés des autres, tellement que dans la majorité des bars, ils demandaient au gérant de la place d'avoir une section V.I.P juste pour eux, ce qui leur était accordé à tout coup.

À toutes les fois, plusieurs jeunes demoiselles pénétraient dans cette section V.I.P qui, soit dit en passant, n'était jamais visible pour le reste de la clientèle. En plus, 2 portiers restaient postés à l'entrée de la section. Ces derniers avaient comme consigne de ne faire entrer personne. Un jour, Marc Denis qui voulais aller parler à Théo, s'est buté aux 2 portiers qui ne le connaissaient pas manifestement. Denis a eu beau expliquer aux portiers qu'ils connaissaient les gars en dedans, mais rien à faire, il n'a pu passer. Dagenais, voyant qu'il y avait une discussion à l'entrée de la section a décidé de regarder ce qui se passait et il a vu Marc Denis. Il a fait semblant de ne pas le voir et est retourné avec les 2 autres lurons et les belles petites pitounes. Denis n'a donc pu entrer dans la section réservée. On ne sait pas ce qui se passait dans ces sections, mon contact n'a pu me le confirmer. Cependant, le fait que Théo s'envoie de la petite poudre blanche dans le nez n'est plus un secret dans la LNH... Chose certaine, les 3 mauvais garçons et les petites pitounes ne devaient pas s'échanger des recettes culinaires !!!

Source: http://www.fouduhockey.com

_________________
http://radio.ckoitonblogue.com/

http://www.deuxiemechance.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
 
La vraie histoire du départ de Théo + problèmes pour Ribeiro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hua Mulan, sa véritable histoire
» Ephéméride du 1er Septembre
» Tommy Bolin - Sujet général
» La vraie histoire de Patrick bruel
» Un Bus depuis la Gare de Strasbourg ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tout et rien-
Sauter vers: