Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Integrisme a la Francaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis Drolet



Nombre de messages : 51
Localisation : Montesquieux
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Integrisme a la Francaise   Mar 31 Oct - 16:13

Est-ce de la désinformation ou alors, serons-nous les prochains à subir ce type de comportement?

Je sais, ce n'est qu'une minorité de gens qui agissent ainsi, mais il semble que le phénomène s'accentue avec le temps. C'est certain qu'on a de plus en plus d'immigrants musulmans, mais avec les quelques intégristes qui en font partie, la doctrine qui dit "Qui prend mari, prend pays" ne s'applique plus aussi bien...



Les gynécologues français face aux musulmans intégristes
Marc Thibodeau

La Presse

Paris


L'agression est survenue en août 2003, mais Stéphane Saint-Léger s'en souvient dans les moindres détails.

Le gynécologue-obstétricien français, alors en poste à l'hôpital de Montreuil, en banlieue parisienne, cherche à porter assistance à une femme musulmane enceinte dont le travail semble douloureux.

«Je voulais lui demander si elle avait besoin d'une péridurale pour contrer la douleur. Son mari m'a dit que je n'avais pas le droit de rentrer dans la pièce, que sa femme n'avait pas le droit de parole et que c'était lui qui parlait pour elle», relate le médecin en entrevue.







«J'ai insisté en disant que je préférais savoir directement de sa femme si elle avait besoin d'aide ou non», ajoute-t-il.

Mal lui en prend puisque le mari, furieux, l'empoigne par le collet et le projette à l'extérieur de la pièce en lui lançant : «Ici, vous êtes dans la terre de l'islam. Vous n'êtes pas chez vous.»

L'homme est finalement conduit par le personnel de sécurité à l'extérieur de l'établissement, qui portera plainte.

Saut en avant à l'automne 2006. Un musulman accompagnant une femme couverte d'une burqa se présente devant le médecin, aujourd'hui en poste dans un établissement d'Aulnay-sous-Bois, autre banlieue parisienne.

«Il m'a dit que je n'étais rien et qu'il ne voulait pas que je touche à sa femme», relate M. Saint-Léger, qui dit faire régulièrement face à des maris musulmans affichant une telle agressivité.

«Ça arrive même de plus en plus souvent», affirme le médecin, dont le cas vient d'être porté à l'attention du public par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l'organisation affirme vouloir prendre «la défense des femmes contre l'intégrisme musulman» et dénoncer les agressions, verbales ou physiques, subies par certains de ses membres.

Le document révèle le cas d'un autre médecin, Jean-François Oury, qui a été giflé par un mari indigné en septembre dans un établissement parisien alors qu'il cherchait à prodiguer des soins à une mère se remettant d'un accouchement difficile.

«Les gynécologues-obstétriciens devront-ils désormais être protégés par la police pour pouvoir exercer leur travail?» demande la CNGOF.

«Bien que les agressions physiques restent rares, les agressions verbales sont très courantes», s'inquiète le secrétaire général du collège, Émile Daraï.



Multiples témoignages



Il dit avoir reçu au cours des derniers jours une multitude de témoignages écrits de collègues ayant été pris à partie par des maris musulmans s'opposant au traitement de leur femme par un homme.

«Quand il est possible d'assurer le traitement par une femme, on le fait et ça ne pose aucun problème. Quand on fait appel au système de santé public, que ce soit pour un accouchement ou une urgence, il faut cependant que les patients acceptent que le personnel de garde ne sera pas toujours féminin», dit-il.

Ce serait un «délire dans un pays qui se veut laïque» de prévoir du personnel pour faire face à ce type de situation, souligne le secrétaire général de la CNGOF.

Le problème, insiste-t-il en entrevue, n'est pas l'islam mais bien les intégristes qui cherchent à imposer leurs diktats aux femmes sans égard «à la liberté nécessaire à tous dans l'État moderne».

M. Daraï estime qu'il est «indispensable» pour les obstétriciens de signaler aux autorités les agressions subies pour faire en sorte que ce type de comportement soit découragé.

M. Léger affirme cependant connaître plusieurs collègues qui hésitent à porter plainte par peur de représailles. «Plusieurs personnes m'ont d'ailleurs dit que je prenais des risques en acceptant que mon cas soit publicisé», souligne le médecin, qui n'a pas reçu de menaces.

Le ministre de la Santé français, Xavier Bertrand, a réagi à la sortie des gynécologues-obstétriciens en insistant sur le fait que «l'hôpital doit rester un lieu absolument neutre religieusement et idéologiquement».

Le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur a condamné pour sa part «l'attitude qui, sous prétexte de religion, consiste à agresser un médecin».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denys Duchêne



Nombre de messages : 458
Age : 56
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Integrisme a la Francaise   Mer 1 Nov - 10:55

À D. Drolet

Pouvez vous être plus clair entre le lien que vous faites entre votre proverbe et le fond de la nouvelle de Thibodeau, qui est un peu en retard d'ailleurs sur cette info.

Denys Duchêne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Integrisme a la Francaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Radio :: Radio-
Sauter vers: