Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Situation financière des radios communautaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 2:20

Lundi soir 30 octobre, il y avait une assemblée du conseil d'administration de la radio communautaire de Lac-Etchemin, CFIN-FM. Suite à cette assemblée, le directeur général de Radio Bellechasse, Raymond Boutin était en entrevue avec Simon Mayer mardi vers 7h35 AM. Il nous a dit que CFIN ont fait des profits de 2 500$ au cours de la dernière année. L'année précédente, CFIN a perdu environ 26 000$, notamment avec l'instalation du studio satellite à St-Raphael et avec la nouvelle antenne du côté de l'Ile-d'Orléans.

Il a aussi parlé de la stabilité des employés dans la dernière année. Je suis d'accord avec lui que lorsqu'un jeune arrive de l'autre bout de la province, il ne connait aucuns enjeux de la région et que le produit en ondes en est conséquent. Probablement qu'ils doivent donner quelques cours au jeune afin qu'il connaisse (un peu) mieux la région. Malheureusement, le jeune quite la station après quelques mois et le procésus doit recommencer. M. Boutin a dit que cette problématique c'est réglée dans la dernière année. Je ne suis pas vraiment d'accord. Pour le morning, Simon Mayer est bien installé depuis 3-4 ans et il fait du très bon travail, tout comme Isabelle Giasson dans le mid-morning. Ces 2 émissions ont changé de nom en septembre. L'émission du midi change de nom régulièrement. Pour le retour, c'est présentement le 3e animateur en 1 an. À un certain moment, Dario Roy animait le retour(5 jours), le mid-morning du vendredi, le samedi de 8h00 à 13h00 et le dimanche de 8h00 à 18h00, suite à des départs. La programmation bénévole en soirée a également été modifiée dernièrement. Si c'est ce qu'il appel de la stabilité, je n'aimerai pas voir le contraire.

À noter, qu'ils sont peut-être responsable de leur problème, puisqu'un ancien animateur de CFIN est un peu amer de son passage au Lac-Etchemin, entre autre sur la stabilité. Après un an à l'emploi de la station, il a fait toutes les émissions et il devait changé d'horaire très régulièrement.

Croyez-vous que la situation financière de CFIN est particulière, ou s"emblable aux autres stations communautaires dans des marchés semblables?

_________________
http://radio.ckoitonblogue.com/

http://www.deuxiemechance.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
Denys Duchêne



Nombre de messages : 458
Age : 56
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 11:10

Il y a le facteur pécunier qui joue même dans des marchés plus gros que Lac Étchemin. Toutes les radios comm. vivent des problémes financiers, mais le facteur de la gestion et de choix idéologiques ont tout autant de l'importance.

Une radio que je nommerai pas par exemple, rénumère son Directeur 3 X et 1/2 le salaire des autres employés. Cela c'est une mentalité d'entreprise privée. Idéologie tellement tordue qu'à l'occasion il est arrivé que les paies des employés ne soient pas garanties certaines semaines. Ce qui met tout le monde sous le stress, l'incertitude et amène des gens à quitter. De là un roulement de personnel qui devient insupportable pour les directeurs.

Il y a une autre radio par exemple à Québec qui a préféré s'acheter un camion pour faire la circulation plutôt que rémunérer son personnel de façon respectueuse. Mais pour celle là ce choix est loin d'être suprenant compte tenu de la façon qu'elle est gérée.

Autre chose qui me surprend dans votre texte, une radio qui met en ondes les comptes rendu de réunion du Conseil d'administration. C'est assez tordue comme méthode! Ce qui sort d'un Conseil d'administration, doit dans la limite du possible ne pas être dévoilé publiquement. Pour un résumé d'Assemblée générale, cela peut toujours s'expliquer. À la lumière de cette décision douteuse d'avoir livré ces infos, je peux comprendre leur difficulté. Et d'utiliser la sémantique de profit plutôt qu,excédents budgétaires est tout autant questionnable. Une radio comm n,est pas une entreprise pprivée.

Denys Duchêne

Denys Duchêne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Fiset



Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 11:36

On dirait que CFIN est propriété de COGECO avec les nombreux changements. Dans un autre fil, j'avais soulevé la question à savoir si CFIN était une radio comm. Si l'on va par exemple sur les sites internet de CHYZ, CKRL ou CKIA, il est clair que ce sont des stations comm. Les enjeux sont décrits et le fonctionnement, le but de la station y sont décrits aussi. Pour CFIN, M. Duchêne fait remarquer qu'on y parle de profits plutôt que d'excédents budgétaires et on engage des gens comme Richard Z. Sirois. CFIN semble se comporter davantage comme CIMI, c'est-à-dire comme comme une radio privée. CIMI a l'excuse de faire partie d'un marché chargé (Québec) et doit faire des pieds et des mains pour trouver sa niche. CFIN est à peu près seul dans son coin, et il couvre beaucoup de territoire: Beauce-Nord et une bonne partie de Bellechasse avec une antenne de retransmission. Les autres stations de Beauce couvrent davantage Nouvelle-Beauce, Beauce-sud et Lotbinière, sauf MIX99 qui a une puissance de 100000 watts. Donc, CFIN ne devrait pas avoir trop de difficultés à bien performer théoriquement. J'aimerais bien que M. Forgues nous en apprenne davantage sur ce marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radiomonde.lolforum.net
Denys Duchêne



Nombre de messages : 458
Age : 56
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 12:06

À C. Fiset

CHYZ n'est pas une radio comm mais étudiante, mais dans sa programmation elle s'en approche bien sûr. Mais moi ce qui me questionne sur cette radio que je ne réussi toujours pas à capter dans les pièces oû j'ai une radio, sauf sur mon vieux"ghetto blaster" dans ma chambre à coucher et à peine, c'est hormis les contributions étudiantes, comment font-ils pour annoncer à pleine page dans l'hebdo Voir et même dans Le Devoir de samedi le 28-10 par exemple. Cette radio est-elle autant au dessus de ses moyens?

Denys Duchêne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Fiset



Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 12:22

Annoncer dans le Voir (!) et surtout le Devoir???? Y'a beaucoup d'étudiants de Laval qui lisent le Devoir, pour se permettre d'y placer une pub?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radiomonde.lolforum.net
nelson sergerie



Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Mer 1 Nov - 15:37

Il faut toujours faire une certaine différence entre radio communautaire qui complète le bouquet radio et radio communautaire qui est, en quelque sorte une radio de premier service.

C'est le cas dans de nombreux endroits au Québec. CFIN, CFIM, CJRG sont des exemples de communautaires de 1er service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Sam 4 Nov - 16:20

Une année de consolidation pour Radio-Bellechasse

Président de Radio-Bellechasse, M. Marcel Asselin, est flanqué de M. Raouel Vallières et André Roy, respectivement réélus représentants de secteurs Bellechasse et Etchemins au C.A de Radio-Bellechasse. Une année de consolidation pour Radio-Bellechasse
L'année 2005-2006 en aura été une de consolidation pour Radio-Bellechasse qui affiche au terme de cet exercice financier un léger excédent de 2 488 $, comparativement à un déficit de 44 423 $, l'année précédente.

Passée sous la direction de M. Raymond Boutin, qui agissait comme directeur général par intérim, l'année a été marquée par une augmentation des revenus de publicité qui sont passés de 264 397 $ à 323 726 $ malgré les mouvements de personnel vécus au sein du département des ventes.

Maintenant revenue à la normale la situation au niveau des ventes devrait connaître une amélioration marquée au cours de la prochaine année en raison du retour pour quelques mois à Radio-Bellechasse de M. Jean-Pierre Pampalon comme directeur des ventes de la station.

Ce retour s'inscrit dans la volonté des administrateurs de la station d'établir une structure administrative bien structurée tant au niveau des ventes, de l'administration que de son personnel.

L'augmentation des ventes s'est de plus accompagnée d'une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement de la station notamment au chapitre des salaires et avantages sociaux où une baisse de 25 000 $ est comptabilisée en raison notamment de la coupe de 1,4 poste, ce qui en a ramené le nombre des employés à 9, comparativement à 12 pour des stations communautaires d'importance comparable.

Le développement de la radio a par ailleurs été hypothéqué par l'impossibilité de rendre la station satellite de Saint-Raphaël aussi fonctionnel que celui de Lac-Etchemin. À cet égard, la faillite de la compagnie Altra-spectra, qui était responsable de l'installation du lien micro-onde entre les studios de Saint-Raphaël et de Lac-Etchemin, et son rachat par la compagnie Pagex devrait favoriser l'instauration d'un lien micro-onde opérationnel entre les deux unités de production au cours de la prochaine année.

L'identification en cours d'année des problèmes techniques vécus avec l'émetteur principal du Mont-Orignal qui fonctionne avec des lampes plutôt qu'avec des transistors ne nécessitant pas un système de refroidissement par ventilateur devrait par ailleurs permettre à la station de régler ses problèmes de sorties sporadiques des ondes. Un investissement de 66 000 $ sera toutefois requis pour financer l'acquisition de ce nouvel équipement. Des demandes sont présentement en cours auprès du ministère de la Culture et des Communications et de différents autres partenaires dont le CLD des Etchemins pour financer l'achat de ce nouvel équipement.

L'année 2005-2006 a par ailleurs été marquée de l'entrée en ligne d'un site internet Web informatisé grâce auquel Radio-Bellechasse souhaite augmenter ses revenus. Dans cette même perspective, l'amélioration de la pénétration de Radio-Bellechasse dans la partie nord du comté favorisera , espère-t-on, une augmentation des revenus du bingo qui plafonnent présentement autour de 13 000 $ alors que des revenus dix fois supérieurs sont comptablisés dans des marchés d'importance comparable.

Beaucoup de projets en chantier devrait donc se concrétiser au cours de 2006-2007 et permettre à Radio-Bellechasse de consolider sa présence qui, bien que fragile, n'en demeure pas moins un précieux outil de développenent pour Bellechassse-Etchemins, comme le soulignait à cette occasion, son président, M. Marcel Asselin.

Source: http://www.lavoixdusud.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Situation financière des radios communautaires   Aujourd'hui à 10:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Situation financière des radios communautaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les radios associatives
» la liste des radios ce lundi 26/04
» Radios diverses
» Boycott rotations radios et TV, les raisons?
» Vidéo : Camera de situation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Radio :: Radio-
Sauter vers: