Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Médias - Tendances numériques de fin d'année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Médias - Tendances numériques de fin d'année   Ven 29 Déc - 3:16

Médias - Tendances numériques de fin d'année

Paul Cauchon

Il y a un an, plusieurs spécialistes des médias soulevaient deux grandes questions: la presse écrite va-t-elle disparaître? Et la télévision existera-t-elle encore? Cette dernière question peut sembler bizarre quand on regarde le nombre élevé de téléspectateurs qui communient à la grand-messe du dimanche soir à Radio-Canada avec Guy A. Lepage, ou ceux qui se sont abreuvés cette année aux chicanes de Loft Story et d'Occupation double.

Je me méfie toujours des futurologues qui promettent l'apocalypse ou la révolution à chaque année. Mais on ne peut pas nier qu'en 2006 les médias ont été en plein bouleversement; et l'année 2007 risque d'être tout aussi agitée. Dans les deux cas mentionnés ci-haut, la presse écrite et la télévision, c'est surtout le déplacement des auditoires qui fait sensation.

Ainsi, la presse traditionnelle (le bon vieux journal payant) a fait face à deux défis majeurs: le succès grandissant de la presse gratuite, et la popularité de l'information gratuite sur Internet. La presse n'est pas morte et elle n'est pas près de mourir. Mais elle est entrée dans une sérieuse période d'adaptation. De nombreuses données indiquent que les journaux gratuits, comme Metro et 24h au Québec, se taillent une part de marché importante du lectorat, forçant la presse traditionnelle à approfondir son contenu et à rivaliser d'imagination pour conserver son public. Parfois, le changement peut être assez radical, comme ce fut le cas cette année au Soleil, passé au format tabloïd.

Il parait qu'en matière de presse gratuite, on n'a encore rien vu. Quebecor prévoit d'ailleurs lancer d'autres titres gratuits en 2007, dont peut-être un quotidien gratuit à Québec.

Les journaux doivent également rivaliser d'imagination sur Internet pour suivre le déplacement des consommateurs. Ailleurs dans le monde, mais moins ici, plusieurs titres sont carrément devenus multimédia, en publiant sur leur site Internet autant le contenu du journal écrit que des reportages vidéo faits par des journalistes, des blogues, et même des textes, photos ou images vidéo envoyés par des lecteurs.

La télé dans la tourmente

La télévision n'est pas en reste, alors qu'en 2006 elle a été frappée de plein fouet par les tendances qui émergeaient à l'étranger. Pour la première fois, une grande chaîne, TVA, a admis la baisse de ses revenus en annonçant qu'elle ne pouvait plus financer des séries trop coûteuses, mettant la hache en début d'année dans les émissions Vice caché et Un homme mort. Une décision qui a beaucoup fait jaser, et on remarque que l'automne télévisuel a été fortement marqué par l'absence de nouvelles fictions sur les chaînes commerciales, et par le succès considérable des télé-réalités. Dans cet univers aux assises fragiles, Radio-Canada fait figure de résistante en continuant à proposer de nouvelles fictions... qui, par ailleurs, attirent moins le public qu'on aurait pu le croire.

Car l'écoute télévisuelle se morcelle, se fragmente, et les chaînes de télévision commencent à peine à expérimenter l'univers des «nouvelles plateformes de diffusion». Alors que Quebecor a lancé des titres en vidéo sur demande sur son service Illico avant de les diffuser sur TVA, Bell Express Vu a vendu cet automne à ses abonnés la série La Job, avant sa diffusion en janvier à Radio-Canada. Ce sont des exemples qui se multiplieront de plus en plus, et les producteurs chercheront à multiplier les plateformes de diffusion numériques pour financer leurs productions.

La télé sur Internet n'est pas encore à maturité, mais elle ne cesse de faire des progrès. LCN est maintenant diffusée sur Internet en temps réel, RDS le sera partiellement et rêve de pouvoir diffuser les grandes compétitions sportives sur Internet, et tous les réseaux gardent un oeil sur YouTube, qui draine une partie des auditeurs devant leur ordinateur et dont la fascination ne cesse de croître. Le lancement de «produits dérivés» des émissions sur Internet et sur les téléphones cellulaires se multipliera sûrement l'année prochaine.

«Protéger les marques»

Dans cet univers changeant, il faut maintenant «protéger les marques», comme le soutient la direction de Radio-Canada, qui s'est lancée dans un exercice «d'intégration des services», où l'on tente de promouvoir les productions maison de la radio à la télévision à Internet, l'une nourrissant l'autre autour de projets communs.

Mais ce qui frappe aussi l'imagination en 2006, c'est la place grandissante prise par les simples citoyens dans l'espace médiatique, que ce soit par le biais des blogues, des sites Internet sortis de nulle part (Les Têtes à claques au Québec) ou des images captées sur le vif par les cellulaires. Le journalisme demeure toujours un métier professionnel, mais il partage de plus en plus son espace avec d'autres. Comme le disait quelqu'un dans le fameux numéro de fin d'année du magazine Time (The person of the year: You), le journalisme consistait traditionnellement à avoir accès à des endroits inaccessibles au simple citoyen pour témoigner de ce qui s'y passe. Or, en 2006, une mère de famille de Bagdad peut témoigner des bombardements dans sa rue avec sa cybercaméra, son téléphone cellulaire ou son ordinateur portatif.

Toutes ces tendances s'accentueront encore en 2007 et nous serons là pour les suivre, lorsque cette chronique reviendra plus tard en janvier.

pcauchon@ledevoir.com

Source: http://www.ledevoir.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
 
Médias - Tendances numériques de fin d'année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente de produits numériques
» enregistreur numérique multipistes
» Choix de console numérique pour du Live et de l'accueil
» Convertisseurs numériques
» micros HF et micros numériques HF ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tout et rien-
Sauter vers: