Le forum pour discuter, radio, médias et actualité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le métier de locuteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 2608
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Le métier de locuteur   Mar 20 Mar - 0:39

Le métier de locuteur

par Daniel Melançon

Saviez-vous que le réseau TVA est muni d’une technologie unique au monde pour venir en aide aux malentendants ?

En collaboration avec le CRIM (centre de recherches informatiques de Montréal) et le RQST, (regroupement québécois pour le sous-titrage), le réseau TVA a mis en place, depuis septembre 2005, un système de sous-titrage en direct (ST Direct) à l’aide d’un locuteur, et non d’un sténotypiste comme il se fait ailleurs, pour l’ensemble de ses bulletins de nouvelles.

Le principe de fonctionnement du ST Direct est simple et efficace. Il s’agit d’une reconnaissance vocale par ordinateur. En studio, le lecteur de nouvelles récite son bulletin d’informations et, simultanément, dans une pièce isolée, un locuteur, répète les propos à même un microphone et l’ordinateur retransmet à l’écran en temps réel, les paroles en texte pour les besoins des malentendants.

Le locuteur procède de la même façon avec un journaliste ou un invité. Évidemment, les propos ne sont pas repris mot pour mot. Le but étant de reproduire le plus fidèlement possible le contenu de la conversation entre les intervenants. Afin d’indiquer à l’ordinateur un changement d’interlocuteur lors d’une conversation, le locuteur utilise un joy stick. Tout cela peut ressembler à un travail de perroquet, mais il s’agit bien d’un boulot de traducteur simultané ! Il y a actuellement une douzaine de locuteurs au réseau TVA et leur nombre ira en s’accroissant puisque la prochaine étape sera d’offrir le ST Direct pour l’ensemble des émissions de variété comme On a pas toute la soirée et Sucré Salé.

Pourquoi ce nouveau procédé ? D’une part, il est de plus en plus difficile de recruter des sténotypistes puisqu’il n’existe à peu près plus d’écoles pour en former. Il faut normalement compter trois ans de cours à l’école et 2 ans de formation pour développer sa rapidité afin d’être reçu sténotypiste (250 mots/minute). De plus, le système de fonctionnement de sténotypie est désuet et coûteux à remplacer.

Pour devenir locuteur, il faut seulement une formation d’environ 90 minutes. En terme d’équipement, un PC normal et un serveur régulier sont nécessaires au bon fonctionnement du système.

La chronique en vidéo

Source: http://www.tva.canoe.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-monsite.fr/ericradio1/
 
Le métier de locuteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Métier d'autrefois
» Mon métier, ma passion, mon avenir
» Agent des impôts, métier dangereux.
» livres sur le métier de chef d'orchestre
» Joueur, une profession, un métier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tout et rien-
Sauter vers: